Conditions de Remboursement

Incarnoob permet à ses clients de demander le remboursement de produits selon des conditions raisonnables. Les remboursements peuvent être émis dans les cas suivants

  • Produits non reçus: si les produits n’ont pas été livrés au client dans le délai de livraison prévu, ce dernier peut demander un remboursement.
  • Paiement répété: en cas de paiement répété pour une même commande, nous pouvons satisfaire la demande de remboursement du client. Nous rembourserons l’un des paiements ou les paiements multiples (dans ce cas, la commande n’a pas été livrée).
Des informations de paiement peuvent nécessiter une vérification de votre part. Si vous refusez ou ne répondez pas à notre demande dans les 7 jours, la commande sera annulée et remboursée immédiatement. Pour les commandes de compte, en cas de non-achèvement de la vérification dans les 2 jours, la commande sera annulée et remboursée immédiatement.

Si le montant du paiement est inférieur au montant de la commande, vous aurez la possibilité de compenser le solde. Si vous refusez ou ne répondez pas dans les 7 jours, la commande sera annulée et remboursée immédiatement.

Cependant, dans les cas suivants, nous ne pouvons malheureusement pas accorder de remboursement:
  1. Livraison complète: lorsque les produits ont été livrés au client conformément à la description et aux termes convenus.
  2. Commande impayée: les clients ne peuvent pas demander de remboursement pour une commande impayée.
  3. Tout autre motif non énuméré dans la section “Les remboursements peuvent être émis dans les cas suivants”.
Pour toute demande de remboursement, veuillez contacter notre service clientèle en ligne disponible 24h/24 et 7j/7, en fournissant le numéro de commande et le motif du remboursement. Après vérification, si la demande est approuvée, le remboursement sera effectué sur le compte client ou la carte bancaire.

Le délai de traitement des remboursements est de 5 jours ouvrables, mais le temps exact dépend de la rapidité de traitement des différentes banques.
Retour en haut